Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Pourquoi l’apprentissage de l’écriture demande du temps ?

Par : Julie Fuster

Quel que soit le domaine abordé, “apprendre” demande du temps… L’apprentissage de l’écriture en particulier n’échappe nullement à cette règle. Mais pourquoi est-ce si long d’écrire un roman – en particulier quand on est débutant ?
Que répondre à vos proches qui vous voient écrire depuis des années et qui s’impatientent de voir le résultat ?

1. Parce que c’est un artisanat comme les autres

Il ne viendrait à l’idée de personne de devenir un pianiste-concertiste en une semaine, en un mois ou même en un an ! Pour devenir pianiste-concertiste, il faut passer par de longues années d’apprentissage des bases, puis de maîtrise. Il faut muscler et assouplir ses doigts, apprendre le solfège, copier et comprendre les maestros, se faire accompagner par de bons professeurs… et bien pour devenir un bon écrivain, c’est exactement pareil ! L’écriture n’est pas un don qui se révèlerait par magie et qu’il ne s’agit plus que d’exploiter. L’écriture est un artisanat, c’est-à-dire un ensemble de savoir-faire à acquérir par l’étude, par l’apprentissage… et par la répétition ! Apprendre et comprendre comment fonctionne un bon texte de fiction demande du temps, de la patience et de la pratique. Beaucoup de pratique !

2. Parce qu’il y a énormément de compétences à assimiler et que l’on est seul

L’apprentissage de l’écriture demande beaucoup de temps car les savoir-faire à maîtriser pour écrire un bon roman sont très nombreux :

  • comprendre ce qu’on a de singulier à raconter… et qui peut intéresser un lecteur (= la recherche de matériaux intéressants)
  • comprendre comment construire une histoire pour qu’elle soit racontée de la meilleure des manières possible (= les différents types de structures, mais aussi de genres littéraires !)
  • apprendre les outils de la narration (= apprendre à créer un bon personnage, à écrire un bon dialogue, une bonne description…)
  • maîtriser les différents points de vues et les voix des narrateurs ( = la stratégie narrative).

Aucun de ces aspects n’est facile ni rapide à apprendre ! Cela demande des années pour maîtriser l’ensemble et faire fonctionner tous ces outils de façon harmonieuse.

Quand on regarde le générique d’un film, on voit que pour créer une œuvre de fiction, le nombre de personnes (et de savoir-faire !) est immense : il y a les spécialistes du décors, ceux des costumes, ceux de l’intrigue, ceux des lumières etc… Or l’écrivain doit parvenir à créer un film puissant dans la tête de son lecteur en endossant tous ces rôles à la fois ! Pas étonnant que cela demande du temps !

3. Parce que ça ne se fait pas à la volonté mais à la décantation.

On dit souvent des cours d’écriture qu’ils proposent une “recette” aux élèves… Si c’était le cas, nous n’aurions que des auteurs et autrices de best-sellers dans nos classes !
Non, les cours d’écriture vous font découvrir des techniques d’écriture qui fonctionnent, qui permettent d’écrire des histoires puissantes de façon puissante… Mais la maîtrise de ces techniques demande de la pratique et de l’expérience ! Un bon roman se fait davantage à la patience qu’à la force de la volonté, car ce n’est pas parce qu’on VEUT écrire bien qu’on y arrive automatiquement.
Nous conseillons d’ailleurs à nos élèves d’adopter un rythme d’écriture régulier, dont le tempo dépend de leurs disponibilités : tous les jours ou toutes les semaines… Plutôt que de les motiver à faire de la quantité (ce qui n’a aucun intérêt) ou de la qualité (ce qui ne vient pas sur demande), nous les encourageons à la régularité. Mettez-vous régulièrement à votre ouvrage et reprenez-le pour l’améliorer ! Ainsi le temps investit dans votre apprentissage de l’écriture permettra des progrés réguliers.

4. Comment faire pour apprendre efficacement ?

La lenteur d’un apprentissage ne devrait pas vous décourager à vous lancer dans l’écriture de fiction… mais plutôt vous motiver à vous former efficacement. On apprend toujours plus vite (et mieux !) quand on est formé par quelqu’un qui a expérimenté avant nous et qui sait transmettre les techniques.

Pour ça, plusieurs solutions complémentaires existent :
formez-vous par vous-même en lisant des ouvrages qui enseignent les techniques. Les ouvrages écrits ou traduits en français sont de plus en plus nombreux et sont souvent de grandes qualités.

Voici ceux que nous vous conseillons pour débuter :

 

Puis pour aller plus loin :

  • L’Anatomie du scénario, de John Truby (traduit en français)
  • Le Guide du scénariste, de Christopher Vogler (traduit en français)

Comment maximiser votre temps d’apprentissage de l’écriture de fiction ?

L’apprentissage de l’écriture demandera toujours du temps mais vous pouvez l’optimiser en vous formant grâce à des cours d’écriture. Une formation vous permet de vous initier aux techniques d’écriture et de bénéficier des explications, retours et conseils du formateur ainsi que des autres élèves du groupe. Aux Artisans de la fiction, nous proposons des formations complètes (cycle à l’année de trois ans) ou des formations plus ponctuelles (journées d’initiation, stages thématiques), vous trouverez forcément le format qui vous convient.

Entourez-vous de jeunes auteurs qui sont, eux aussi, sur le chemin de l’apprentissage de la fiction et serrez-vous les coudes ! Partagez vos textes, vos techniques et vos bon plans, faites-vous des retours constructifs, encouragez-vous mutuellement. L’écriture est souvent un travail solitaire et il facile de baisser les bras, de penser qu’on est nul (ou au contraire, qu’on est un génie !) quand on est seul sur son ouvrage. Dans ce cas là, se créer une équipe de gens formés, ou en cours de formation, peut-être un véritable atout.

Aller à la barre d’outils