Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Conseils d’écrivain – Kurt Vonnegut Jr

Par : Les Artisans de la Fiction

« Chaque personnage devrait vouloir quelque chose, même si c’est un verre d’eau. »

 

Kurt Vonnegut Jr (auteur de « Abattoir N°5 », « Le déjeuner des champions », « Le berceau du chat » 10/18) a été professeur de Creative Writing à l’université de L’Iowa, où il a, entre autre, enseigné à John Irving.

Kurt Vonnegut Jr est né à Indianapolis en 1922. Il a étudié la biochimie à l’Université Cornell. Il a servi en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale et il a été témoin, en tant que prisonnier de guerre en Allemagne, de la destruction de Dresde par les bombardiers alliés, une expérience qui a inspiré son roman classique Abattoir N°5. Il est l’auteur de treize romans, de trois recueils de contes et de cinq livres documentaires. IKurt Vonnegut Jr  est décédé en 2007 et demeure aujourd’hui encore un des écrivains de la contre-culture américains les plus aimés et les plus influents.

Voici ses conseils à de jeunes écrivains : 

1 Disposez du temps de votre lecteur, que vous ne connaissez pas, de façon à ce qu’il n’ait pas l’impression de perdre son temps.

2. Donnez au lecteur au moins un personnage sur lequel il ou elle puisse s’appuyer.

3. Chaque personnage devrait vouloir quelque chose, même si c’est un verre d’eau.

4. Chaque phrase doit faire une de ces deux choses : nous en apprendre sur le personnage ou faire avancer l’action.

5. Débutez aussi près de la fin que possible.

6. Soyez sadique. Peu importe à quel points vos protagonistes soient tendres et innocents, faites-en sorte que des choses affreuses leur arrivent –de manière à ce que le lecteur découvre de quelle étoffe ils sont faits.

7. Ecrivez pour satisfaire un seul lecteur. Si vous ouvrez une fenêtre pour faire l’amour au monde entier, votre roman attrapera une pneumonie.

8. Donnez à vos lecteurs autant d’information que possible, le plus tôt possible. Au diable le mystère. Les lecteurs doivent avoir une telle compréhension de ce qui se passe, de là où ça se passe et de pourquoi ça se passe qu’ils pourraient eux-mêmes finir l’histoire, même si des cafards dévoraient les dernières pages.

Aller à la barre d’outils