Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Écrire un roman à deux – Ellen Kushner

Par : Roxane Fallot

L’écriture ne doit pas forcément être une entreprise solitaire. En réalité, de nombreux auteurs aiment travailler à plusieurs. Pour de nombreux aspirants écrivains c’est aussi une solution rassurante. Pourtant, nombre d’entre eux déchantent une fois confrontés à la difficulté d’écrire un roman à deux. 

 

Ellen Kushner, auteure de fantasy (« A la pointe de l’épée »), est reconnue pour avoir écrit « The fall of the kings » à quatre mains avec Delia Sherman, sa compagne. Dans cette interview elle revient sur cette expérience et dévoile avec nous les ficelles de l’écriture à deux ! 

Un chef et un sous chef ! 

Lorsqu’on décide de travailler de manière collaborative avec un proche on peut être tenté d’écrire sur un pied d’égalité. Principalement par crainte de froisser son nouveau partenaire d’écriture. 

Pour Kushner écrire un roman à quatre mains demande de déterminer qui est le chef et de s’y tenir ! 

J’ai énormément travaillé de manière collaborative. Avec de nombreux auteurs. Ce qui est important est de déterminer qui est le chef et qui est le sous-chef. Le sous-chef peut tout à fait cuisiner un plat tout seul et même inventer un plat, mais il doit apporter ce plat au chef et lui demander “Est-ce que ce plat correspond à votre restaurant ?”. Donc Delia pouvait inventer plein de choses de son côté mais ensuite il fallait qu’on discute ensemble voire qu’on modifie ses idées pour qu’elles correspondent à ce que je voulais écrire. On vivait ensemble à cette époque et on était comme des enfants qui jouaient avec des poupées. Si on avait un trajet en voiture à faire ou qu’on cuisinait, on en profitait pour discuter du livre.

Et ça donnait

 “Écoute, écoute, j’ai une super idée et si il arrivait ci ou ça”, “Oh oui c’est une très bonne idée et du coup ça pourrait amener sur ci ou ça”, “Super alors moi j’écris cette partie et toi tu écris cette partie”. On en parlait tout le temps. J’avais un travail dans un bureau mais elle travaillait de la maison. Donc on parlait d’une scène pendant le repas du soir et elle l’écrivait le lendemain. L’avantage était qu’on n’avait pas les mêmes forces. Par exemple je n’aime pas écrire les descriptions, alors qu’elle adore ça. Donc ce n’était pas rare que j’écrive la scène avec les personnages, les dialogues, et que je laisse une note “décrire le décors ici”.

 

Pour écrire un roman à deux : soyez complémentaires !

L’un des principaux avantages de l’écriture à quatre mains est de pouvoir travailler avec quelqu’un qui aura des forces et des faiblesses différentes des siennes. Bien que l’idée ne soit pas de rester sur ses acquis, écrire un roman à deux permet de mettre en relief les faiblesses d’une intrigue ou d’un personnage. Et surtout, de trouver des solutions deux fois plus vite que si l’on est seul !

C’est comme marcher sur un fil en sachant qu’il y a un filet de sécurité en dessous pour vous rattraper si vous tombez.

Ce qui est génial quand vous écrivez avec quelqu’un c’est que vous pouvez lui donner la première version de votre scène en disant : “Tiens, j’ai écrit cette scène mais je sens qu’il y a un truc qui ne marche pas, est-ce que tu peux corriger ?”. Et l’autre dit “Non, ça fonctionne très bien, arrête tes bêtises” ou “Ah oui je vois très bien le problème et je peux arranger ça très facilement”.

Choisissez bien votre partenaire 

Tout le monde ne peut évidemment pas écrire avec tout le monde. Certains profils sont plus à même de s’entendre dans le délicat processus d’écrire un roman à deux. Essayez et vous verrez ! 

Vous ne pouvez pas écrire en collaboration avec n’importe qui, et ce n’est pas tout le monde qui aime le faire non plus. Il y a des gens avec qui je n’essaierai jamais d’écrire. Je connais deux Australiennes qui écrivent ensemble avec succès. Quand je les ai rencontré pendant une convention de science fiction l’année dernière elles m’ont dit : “On écrit de la fan fiction ensemble et on aimerait s’attaquer à un projet sérieux. Mais on a peur que quelque chose d’horrible arrive, que ça détruise notre amitié”. Et je leur ai dis “Essayez, si ça ne marche pas et que ça vous rend malheureuses, vous arrêtez”. Essayez et vous verrez ! Elles le savaient très bien au fond d’elles. Parfois on a juste besoin d’entendre quelque chose que l’on sait déjà. 

Cet article vous a plu ? Allez plus loin en découvrant le contenu de notre chaîne Youtube (interviews d’auteurs et masterclass).

Ellen Kushner, a été interviewée par les Artisans de la Fiction durant la masteclass d’Auvergne Rhône Alpes Livre et Lecture. Merci à Joël Bouvier et aux éditions Actusf qui éditent Ellen Kushner en France.

 

 

Aller à la barre d’outils