Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Nicolas Mathieu – L’écrivain bête de somme

Par : Roxane Fallot

L’écriture : un travail de labeur

Nous disons souvent à nos élèves que l’écriture est un travail difficile, complexe. Apprendre à maîtriser la narration demande de la patience et de la persévérance. Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 et écrivain spécialisé dans le roman noir, nous donne ses conseils dans cette interview.

À l’occasion du festival Quais du Polar 2021 nous avons eu la chance d’interviewer de nombreux auteurs et autrices. Parmi eux, Nicolas Mathieu, prix Goncourt pour « Leurs enfants après eux' » en 2018, et auteur de romans noirs. Il a publié son premier livre “Aux Animaux la guerre” en 2014, aux éditions Actes Sud . Une série éponyme a été adaptée de son roman par Alain Tasma en 2018. La même année il se voit décerner le prix Goncourt pour son roman : « Leurs enfants après eux ». Certains Goncourt sont vite oubliés, pas « Leurs enfants après eux », qui rencontre un énorme succès public grâce à ses qualité narratives. Plus récemment il a également écrit un album jeunesse, publié dans Actes Sud Junior et illustré par Pierre-Henry Gomont.

Nicolas Mathieu n’en est donc plus à son premier roman ni à son premier coup d’essai. Et pour lui le travail de l’écrivain : “C’est de la discipline, du labeur, un travail de bête de somme.”

Du lecteur à l’auteur

Dans cet entretien il nous explique son parcours. Le goût de l’écriture lui vient, au départ, d’un plaisir de lecteur. C’est l’occasion de rappeler qu’il est très difficile, voire impossible, d’écrire sans lire comme nous l’indique l’éditrice Stéfanie Delestré (Serie Noire Gallimard), également interviewée lors de Quais du Polar. Mais avoir un goût pour la lecture ne suffit pas. 

En effet, à ses débuts Nicolas Mathieu tente d’écrire des romans bourgeois. Il veut écrire les livres qui lui plaisent, ceux qu’il aime lire. 

“Et ça ne marchait pas du tout”, nous dit-il. Une erreur commune à de nombreux débutants. Le problème n’est évidemment pas d’écrire les histoires que l’on aurait aimé lire, mais d’écrire des histoires que l’on ne peut pas écrire. 

Pourquoi ? 

Parce qu’elles sont trop éloignées de notre propre expérience et que les récits qui en découlent ne prennent pas. 

Se former pour écrire

Dans cet entretien Nicolas Mathieu nous confie également construire ses histoires en utilisant les techniques de la narration, afin d’embarquer son lecteur dans un « train narratif ».  Ces techniques sont issues issues de la dramaturgie, Nicolas Mathieu étant également scénariste. Interrogé sur les livres qu’il recommanderait à des apprentis romanciers, il conseille de lire, justement, La dramaturgie d’Yves Lavandier, ouvrage qui lui a mis une énorme claque à 16 ans. Nous avons réalisé plusieurs interviews très riches d‘Yves Lavandier

Ecrire ce qu’on peut, avec ce qu’on a

C’est le conseil sur lequel Nicolas Mathieu termine notre entretien. Pour découvrir l’intégralité de son interview et notamment : 

  • Comment Nicolas Mathieu fait-il exister ses personnages ?
  • Quel rôle joue la réécriture dans son travail ?
  • Que penser des logiques inspirées ?

Rendez-vous sur notre chaîne Youtube !

Aller à la barre d’outils