Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Prix Stanislas décerné à « Vous ne connaissez rien de moi » de Julie Héraclès

Quand un Premier Roman Devient une Sensation Littéraire


L’étonnante histoire de « Vous ne connaissez rien de moi », le premier roman de Julie Héraclès, élève des Artisans de la Fiction, continue de faire sensation. Depuis sa sortie fin août, ce roman immersif qui donne vie à Simone Touseau, connue sous le nom de « La Tondue de Chartres », a suscité un enthousiasme généralisé, remportant même, d’après la presse « la médaille du meilleur premier roman de la rentrée littéraire ». Les droits pour une adaptation cinématographique ont été acquis avant même sa parution en librairie le 22 août 2023. Le 9 septembre prochain sera remis à Julie Héraclès le prix Stanislas du meilleur premier roman. « Vous ne connaissez rien de moi » apparaît également sur les listes finales de plusieurs autres prix littéraires.

Une Histoire Dérivée d’une Photo Emblématique

Le roman plonge ses lecteurs dans l’univers troublant de Simone Touseau, rebaptisée Simone Grivise, immortalisée dans une célèbre photographie de Robert Capa, prise le 16 août 1944, à Chartres, lors de la libération de la ville. Cette image iconique montre une femme rasée et marquée au fer rouge pour sa collaboration avec l’occupant nazi, tenant son nourrisson dans ses bras, tandis que la foule l’insulte. Le roman imagine la vie de cette figure énigmatique, révélant une complexité fascinante.

La Transformation de l’Héroïne

L’auteure, Julie Héraclès, qui a grandi à Chartres, a longtemps ressenti de la compassion pour Simone Touseau, considérée initialement comme une victime de l’épuration sauvage. Cependant, en 2011, après la publication d’un ouvrage d’historiens locaux révélant des aspects moins innocents de son passé, Julie Héraclès a été inspirée à donner une voix à Simone.

Le roman, raconté à la première personne, plonge les lecteurs dans la psyché de Simone Grivise, lui donnant un nom de famille différent pour explorer son cheminement complexe vers la collaboration. Il explore ses sentiments de déclassement, ses premières expériences amoureuses, un avortement, et même un acte de bravoure où elle aide une résistante. Cette approche vise à humaniser un personnage autrefois vu en noir et blanc.

Les Réactions Face à l’Ombre et la Lumière

« Vous ne connaissez rien de moi » a suscité des réactions mitigées, certains critiques soulignant que le roman humanise peut-être trop Simone Touseau. L’auteure, cependant, défend son approche en disant qu’elle cherchait à comprendre les motivations derrière les actions de son personnage et à explorer sa complexité. Simone Grivise, selon elle, n’est ni simplement une victime ni une coupable, mais une figure profondément humaine.

Le roman, écrit dans une langue populaire ancrée dans la France des années 40, offre une perspective immersive sur une période tumultueuse de l’histoire, tout en capturant la voix et les émotions de son héroïne complexe.

« Vous ne connaissez rien de moi » : Un Succès Littéraire Incontournable

Le succès rapide de « Vous ne connaissez rien de moi » témoigne de l’impact de cette histoire captivante qui explore les zones d’ombre et de lumière de l’âme humaine. Julie Héraclès a réussi à donner vie à un personnage autrefois figé dans une photographie, transformant une icône en une femme complexe, ambiguë, et, surtout, humaine.

Si vous n’avez pas encore découvert ce roman, il est encore temps de plonger dans l’univers de « Vous ne connaissez rien de moi » et de vous laisser emporter par l’histoire fascinante de Simone Grivise.

Lire notre interview de Julie Héraclès à propos de l’écriture de « Vous ne connaissez rien de moi ».

Aller à la barre d’outils