Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

L’intérêt des territoires d’écriture


Les territoires d’écriture : vos alliés

Connaître et maîtriser ses territoires d’écriture est un atout essentiel pour tout auteur de roman. En effet, ils tirent partie de votre expérience personnelle pour rendre vos récits vivants et dynamiques.

Pourquoi maîtriser ses territoires d’écriture ?

Les “territoires d’écriture” ce sont les idées qui construisent votre histoire : l’époque, le lieu où se déroule une intrigue, les types de personnages. Mais ce sont surtout les thématiques pertinentes qu’un auteur investit encore et encore, qu’il creuse toujours plus loin et de manière renouvelée.

Chez Haruki Murakami c’est la porosité entre la réalité et le rêve. Chez Elena Ferrante ce sont  les multiples variations des relations entre femmes. Tandis que chez Stephen King c’est la question de l’incarnation de l’horreur ordinaire. Enfin, chez Paolo Cognetti c’est le rapport conflictuel qu’on peut avoir avec son lieu d’origine…

Au moment d’écrire des nouvelles ou des intrigues, nos élèves ont souvent envie de se lancer sur des “grands sujets” qui les intéressent parce que, justement, ça les intéresse. Mais sont-ils les mieux placés pour écrire sur ce sujet ? Ne risquent-ils pas de remâcher des clichés vus et revus dans la fiction ? Passent-ils à côté de sujets pertinents, qu’ils maîtrisent parfaitement ou sur lesquels ils ont un regard singulier ? 

Se tromper de territoire

On peut être très tenté d’écrire un polar sur un serial killer qui sévirait dans les rues de New York dans les années 1970. C’est une idée de départ séduisante, pour tout auteur ! 

Mais si on n’est pas un grand lecteur de polar, si on n’a aucune connaissance concrète du monde judiciaire, si on ne connaît pas comment fonctionne le corps humain (et les multiples façons de l’anéantir), si on n’a jamais croisé de serial killer autrement qu’à la télévision et qu’on n’a jamais mis un pied à New York… On risque fortement d’écrire un texte à la fois peu crédible, bourré de clichés et qui ne soit qu’une variation fade d’autres fictions qu’on a déjà lues sur le sujet.

Tous les sujets sont intéressants en soi… mais tous ne seront pas investis de manière intelligente, pertinente ou originale !

Définir ses territoires pour écrire une histoire puissante

Définir ses territoires d’écriture, c’est réfléchir et délimiter vos champs de connaissances profonds et intimes. Toute personne transporte avec elle des milliers d’histoires potentielles. Peut-être connaissez-vous particulièrement bien le monde de l’entreprise pour y avoir travaillé de nombreuses années ? Peut-être avez-vous un regard singulier sur une région ou un pays pour y avoir vécu une partie de votre vie ? Ou encore, vous avez peut-être été sans cesse confronté au même problème, au même questionnement, toute votre vie. Ce problème peut prendre différentes formes : trouver un travail, effacer les marques d’une origine sociale qui vous poursuit, créer une communauté etc…

Tous ces champs de connaissance (professionnels, intimes, familiaux, linguistiques, etc) que vous portez avec vous sont des pépites pour l’écriture. Vous maitrisez des domaines que vous connaissez parfaitement, sur lesquels vous avez un point de vue singulier et donc forcément intéressant. 

Servez-vous de leurs forces pour écrire des histoires universelles !

Transposer ses territoires pour conserver les forces du vécu

Il ne s’agit pas de vous pousser à écrire de l’autobiographie, mais à repérer les grandes forces, les grands questionnements sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour écrire une histoire puissante. Ensuite, vous pourrez conserver ces forces et les transposer dans un univers, dans une époque, dans des personnages fictionnels qui seront d’autant plus crédibles qu’ils auront le charisme de la réalité. 

Comment définir ses territoires ?

Aux Artisans de la Fiction nos élèves questionnent  leurs territoires d’écriture tout au long de la formation Artisanat de l’écriture(sur trois ans). En effet, nous leur fournissons  un manuel de questions qui leur permet de réfléchir à leurs domaines de connaissance. Nous les invitons à piocher dedans pour créer des personnages pour leurs histoires, investir des questions et des univers dans les intrigues qu’ils étudient avec nous en deuxième et troisième année.

Nous avons également construit une formation intensive sous forme de stage de cinq jours (30h) qui permet aux participants d’élaborer des idées d’histoires, de personnages, d’univers et de thèmes puissants à partir de leurs vécus. 

Articles similaires

Aller à la barre d’outils