Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Le stage – Arc transformationnel

Par : Julie Fuster

Qu’entend-on par l’arche du personnage dans un roman ? Et surtout qu’apprend-on dans un stage dédié à l’arc transformationnel ? Julie, formatrice des Artisans de la Fiction, vous explique tout !

L’arc transformationnel, qu’est-ce que c’est ?

On le connaît sous le nom “arc”, “arc transformationnel”, “arche”, “arche du personnage” etc… Les scénaristes de films et de séries connaissent et manipulent cette notion depuis longtemps… les écrivains – français – beaucoup moins !

Mais les choses changent ! Par exemple, si vous regardez attentivement le générique de fin de la série “Dix pour cent” (2015, Fanny Herrero, France Télévision), vous remarquerez qu’aux côtés des réalisateurs, assistants, responsables décors, costume et sons, apparaît enfin ce nouveau savoir-faire, celui de “responsable des arches narratives” (en l’occurrence Fanny Herrero, Benjamin Dupas et Eliane Montaine).

Mais qu’est-ce qu’un arc de personnage en fiction ? A quoi sert-il ? Pourquoi est-ce une notion à connaître et à maîtriser par toute personne qui cherche à écrire de la fiction ?

L’arc du personnage

L’arc transformationnel d’un personnage, c’est tout simplement, la trajectoire physique et psychologique d’un personnage du début à la fin de l’histoire. C’est ce qui désigne sa transformation. C’est son évolution au fur et à mesure du récit. 

On parle d’“arc” ou “arche”, car, il s’agit de faire évoluer le ou les personnages principaux de votre histoire en leur faisant vivre des situations de plus en plus intenses (montée de l’arche) jusqu’à un dénouement (redescente de l’arche) à la fin de l’histoire.

L’arc du personnage : un outil pour construire son récit.

Construire l’arc du ou des personnages principaux de votre fiction, vous fait questionner l’identité, les habitudes et les caractères de ces personnages. Mais aussi la manière dont ils vont agir et réagir par rapport aux épreuves multiples que vous allez leur faire subir.

La construction de votre arc permet donc de donner une base à la structure de votre intrigue. C’est l’évolution naturelle de votre personnage qui vous donne la direction à prendre… Cela permettra de rendre votre intrigue non seulement crédible et cohérente, mais surtout naturelle, aux yeux de votre lecteur.

L’arc du personnage : un outil pour faire passer des émotions puissantes. 

Montrer l’évolution d’un personnage est un des outils les plus puissants qu’un auteur possède dans sa boîte à outils : car les lecteurs et spectateurs de fiction ne veulent pas uniquement être divertis par une histoire, ils veulent aussi (parfois inconsciemment) que cette histoire leur apprenne quelque chose sur eux-même, sur le monde, sur la société et le sens de la vie… en deux mots simples, ils veulent “être touchés” par ce qu’ils lisent ou regardent.

Or montrer l’arche d’un personnage, c’est montrer un personnage en proie à un questionnement qu’il va attaquer par toutes ces facettes pour essayer de le manipuler… C’est montrer un personnage qui va être transformé par les différents obstacles auxquels il va devoir se confronter… C’est montrer un être humain en train de faire face à l’une ou plusieurs des questions les plus importantes de l’existence : quelles sont mes racines ? à quel point je suis prisonnier.ère de la condition dans laquelle je suis né.e ? comment faire pour devenir la personne que je souhaite devenir ? par qui m’entourer ? qui sont les vrais alliés et les ennemis de mon existence ? quelles sont les valeurs que je souhaite incarner et défendre ? etc…

En pratique :

Bien entendu, il existe de nombreuses fictions dans lesquelles l’intrigue tourne autour de la résolution d’un problème général ou d’une situation, plutôt qu’autour du développement du personnage. C’est très souvent le cas dans les romans et films d’action ou, par exemple, dans les polars. Donc ce n’est pas parce que vous écrivez une fiction, que vous devez – nécessairement – construire votre intrigue en fonction des arcs de vos personnages principaux. Mais si votre objectif est de faire en sorte que vos lecteurs s’identifient à vos personnages, si vous voulez leur faire vivre une émotion puissante et que l’histoire que vous leur racontez reste avec eux longtemps : une litanie de péripéties ne suffira pas. Il faudra, à un moment ou à un autre de la construction de votre intrigue, que vous envisagiez sérieusement les arcs de vos personnages principaux. 

Pour en savoir plus sur la notion d’arc narratif, nous vous invitons à lire notre interview de Katie Weiland, autrice américaine de l’excellent manuel “Creating character arcs”. 

Vous pouvez également vous formez à cette notion et aux différentes techniques de l’arc narratif en suivant notre stage “L’Arc transformationnel du personnage”. 

Articles similaires

Aller à la barre d’outils