Adresse : 10 rue du chariot d’or, 69004 Lyon
Mail : contact@artisansdelafiction.com
Tél. : 04.78.29.82.07

 

Permanences téléphoniques et accueil :
les mercredis de 14h à 18h (hors vacances scolaires)

Nous suivre sur les réseaux
S’inscrire à notre newsletter

Méthodes pour organiser efficacement votre histoire

La structure narrative est l’épine dorsale de toute œuvre de fiction. C’est elle qui soutient l’intrigue, guide le lecteur à travers les méandres de l’histoire, et donne à celle-ci son sens et sa cohérence. Pourtant, pour de nombreux étudiants en écriture créative, la notion de structure narrative peut sembler abstraite et intimidante. Cet article se propose de démystifier cette notion en s’appuyant sur les travaux de John Truby et Christopher Booker, et en mettant en lumière les stages « Préparer et construire un roman » et « Raconter avec les 7 intrigues fondamentales » proposés par Les Artisans de la Fiction.

La dramaturgie : l’art de la construction dramatique

La dramaturgie, terme dérivé du grec ancien, signifie littéralement « l’art de la composition dramatique ». C’est un concept central dans l’étude de la littérature et du théâtre, qui concerne la structure, l’organisation et la présentation d’une histoire. Aristote, dans sa « Poétique », est l’un des premiers à formaliser les règles de la dramaturgie. Il y décrit la tragédie comme une imitation d’une action grave, complète et de quelque ampleur, en un langage agréable, avec des parties distinctes, chaque partie étant représentée par des acteurs et non par des narrateurs. Aristote met en avant les concepts de péripétie (renversement de situation), anagnorisis (reconnaissance), et catharsis (purification des émotions).

Yves Lavandier, scénariste et théoricien du cinéma, dans son ouvrage « La Dramaturgie« , approfondit ces notions en les adaptant aux besoins des auteurs contemporains. Pour Lavandier, la dramaturgie est un mélange d’art et de technique, nécessitant à la fois créativité et rigueur. Il insiste sur l’importance de comprendre les désirs et les besoins des personnages, ainsi que sur la nécessité d’un conflit central pour maintenir l’intérêt du public. Lavandier rappelle également que toute bonne dramaturgie repose sur une structure solide, où chaque élément de l’histoire contribue à l’ensemble de manière cohérente.

La vision de John Truby : « L’Anatomie du scénario« 

John Truby, dans son ouvrage « Anatomy of Story », présente une approche méthodique et détaillée de la structure narrative. Pour Truby, une histoire réussie repose sur sept étapes clés :

  1. Faiblesse et besoin : Le protagoniste commence avec une faiblesse ou un défaut qui doit être surmonté.
  2. Désir : Le héros doit avoir un désir clair qui le motive tout au long de l’histoire.
  3. Adversaire : Un antagoniste puissant qui bloque le héros dans la réalisation de son désir.
  4. Plan : Le héros élabore un plan pour atteindre son désir.
  5. Bataille : Le conflit central où le héros affronte son adversaire.
  6. Révélation : Une prise de conscience qui change la compréhension du héros.
  7. Nouvel équilibre : La situation finale où le héros a surmonté sa faiblesse initiale.

Par exemple, dans « Les Misérables » de Victor Hugo, Jean Valjean commence avec une faiblesse (son passé criminel) et un besoin de rédemption. Son désir de mener une vie honnête est constamment entravé par Javert, son adversaire. À travers divers plans et batailles, Valjean atteint une révélation finale et trouve un nouvel équilibre.

Christopher Booker et les 7 intrigues fondamentales

Christopher Booker, dans « The Seven Basic Plots: Why We Tell Stories », identifie sept types d’intrigues fondamentales qui constituent la base de presque toutes les histoires :

  1. Affronter le monstre : Un héros doit vaincre une force maléfique.
  2. La Quête : Le héros cherche un objectif lointain et précieux.
  3. Voyage et retour : Le protagoniste part pour un monde étrange et revient transformé.
  4. Comédie : Une série de malentendus mène à une résolution heureuse.
  5. Tragédie : Le héros est confronté à un défaut fatal qui mène à sa chute.
  6. Renaissance : Le héros, après une période de déclin, renaît à une nouvelle vie.
  7. De la misère à la richesse : Le héros se confronte à ses limites pour passer de l’enfance à l’âge adulte et se renforcer

Prenons « Le Comte de Monte-Cristo » d’Alexandre Dumas, qui illustre à la fois la quête et la renaissance. Edmond Dantès, trahi et emprisonné, entreprend une quête de vengeance qui le transforme profondément, culminant en une renaissance personnelle et morale. « Madame Bovary » de Gustave Flaubert illustre la tragédie, avec Emma Bovary poursuivant des désirs inatteignables qui la mènent à sa chute. De même, « Candide » de Voltaire peut être vu comme un voyage et retour, où le protagoniste traverse de nombreuses épreuves et revient finalement à une vie simple et philosophique.

Méthodes pratiques pour organiser votre histoire

Les stages « Préparer et construire un roman » et « Raconter avec les 7 intrigues fondamentales » des Artisans de la Fiction offrent des outils pratiques pour appliquer ces théories à vos propres écrits. Vous apprendrez à développer des personnages complexes, à structurer une intrigue captivante et à utiliser les sept intrigues fondamentales pour donner profondeur et variété à vos histoires.


En conclusion, comprendre et maîtriser la structure narrative est essentiel pour tout écrivain en herbe. Les théories de John Truby et Christopher Booker, ainsi que les stages proposés par Les Artisans de la Fiction, offrent des outils précieux pour organiser efficacement vos histoires et captiver vos lecteurs. En intégrant ces méthodes à votre processus créatif, vous pourrez transformer des idées brutes en récits puissants et mémorables.

Articles similaires

Aller à la barre d’outils